Je lis dans le Monde d'hier : "le deuxième axe de travail de Monsieur Dubois sera la défense du droit des femmes "parce que celles ci n'ont plus la notion du combat collectif d'il y a 30 ans (...) il faut donc trouver un nouveau mode d'expression collective du féminisme".

Monsieur Dubois, depuis 30 ans je ne vous ai guère vu dans nos combats collectifs, et je ne vois pas très bien quelles notions vous nous avez apporté. Monsieur Dubois nos combat collectifs se poursuivent et vont très bien, merci. Monsieur Dubois, ce sont les féministes qui trouveront les formes d'expression collectives qu'elles (et ils) voudront se donner. La LDH serait la bienvenue dans ces combats, si elle ne s'était pas engagée dans des alliances douteuses et guère féministes avec des forces réactionnaires et antiféministes. Quant on défile avec l'UOIF, où est la "défense du droit des femmes" ? La LDH serait la bienvenue dans ces combats, si elle ne niait pas, dans une déclaration aussi pleine d'ignorance et d'arrogance, les combats menés de façon collective et sans interruption depuis 30 ans (et plus) et une expérience politique que sur ce terrain la Ligue n'a pas, incapable qu'elle a été d'ailleurs de faire vivre réellement une commission femmes ou pour l'égalité hommes femmes en son sein.

Monsieur Dubois, bravo et merci, nous vous attendions, enfin vous arrivez !

Claudie Lesselier